Un master de journalisme à la rentrée 2018

L’École publique de journalisme de Tours fêtera, en 2018, les 50 ans de la formation tourangelle au journalisme. C’est aussi l’année au cours de laquelle elle ouvrira – en septembre – un master de journalisme (niveau bac+5) en lieu et place du DUT (bac+2) et de la licence professionnelle (bac+3). Elle offrira ainsi une formation encore plus concurrentielle parmi les offres de formation au journalisme actuellement reconnues par la profession en France.

Les calendriers se chevauchent sans que cela fût, au départ, calculé. L’École publique de journalisme de Tours (EPJT) modifie son offre de formation en 2018, au moment même où elle fête le demi-siècle de l’enseignement du journalisme à l’IUT de Tours. L’objectif de la nouvelle offre est double : renforcer l’employabilité de ses étudiants vis-à-vis des médias appelés à les recruter et répondre à leur volonté d’acquérir un niveau de formation à bac +5.

Après plus de trois années de travail et de mûre réflexion de l’équipe pédagogique, l’université de Tours a construit sa nouvelle offre de formation pour la période quinquennale 2018-2023 et acté la création d’un master de journalisme, porté par l’UFR Lettres et Langues et opéré par l’EPJT, toujours hébergé au sein du département Info-Com de l’IUT de Tours. Cette nouvelle offre de cursus a son corollaire : la fin du DUT (il n’y aura pas de nouvelle promotion en septembre 2018) et de la licence professionnelle de journalisme (la rentrée 2018 accueillera la dernière promotion).

Treize étudiants constituaient la première promotion de journalisme, entre 1968 et 1970, dont Patrick Meney, qui obtiendra plus tard le prestigieux prix Albert Londres pour une série de reportages sur l’ex-URSS. Pour la première promotion de master, l’EPJT souhaite accueillir environ 35 étudiants. Avec pour seule contrainte la validation, pour être candidat, d’une licence (bac+3), toutes disciplines universitaires confondues.

Quatre blocs académiques et professionnels

Le master (ouverture du M1 en septembre 2018, du M2 en septembre 2019) répondra aux critères qui permettent déjà, depuis 1981, aux cursus de l’EPJT d’être reconnus, comme treize autres en France, par la tutelle professionnelle, la CPNEJ (commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes). Il formera des journalistes généralistes, conscients de leurs responsabilités éthiques et sociales, tout en veillant à la diversité des étudiants recrutés.

Le cursus s’organisera autour de quatre grands modules :

  • connaissance du monde contemporain
  • connaissance du monde des médias
  • maîtrise des fondamentaux du journalisme et des pratiques professionnelles (presse écrite, radio, télévision, multimédia et nouvelles écritures numériques)
  • projets éditoriaux

Cette nouvelle offre de formation s’appuiera sur l’expérience de l’équipe pédagogique, composée d’enseignants et enseignants-chercheurs, dont certains sont également journalistes, et de nombreux autres journalistes professionnels chargés d’encadrer les sessions pratiques de formation. Elle continuera de bénéficier en outre des nombreuses relations privilégiées que l’EPJT a su nouer au fil des années avec des rédactions telles que France-Télévisions, l’AFP, Ouest-France, Le Monde, La Croix… Et elle poursuivra ses efforts pour développer des enseignements particulièrement innovants, avec des modules (« Journalisme et Innovation », « fact-checking », etc.) qui ont déjà fait l’objet d’une reconnaissance de la part de nombreux médias et institutions (prix PEPS en 2017 par exemple).

La formation bénéficiera des installations et moyens techniques remarquables déjà présentes au sein de l’IUT (studios radio et télévision, salles de rédaction print et multimédia, matériels audiovisuels professionnels), mais aussi des travaux de recherche menées par l’équipe PRIM (Pratiques et ressources de l’information et des médiations), hébergée au sein du département info-com de l’IUT. Cette alchimie a permis, depuis 25 ans, aux étudiants tourangeaux d’accumuler presque une centaine de prix et de bourses nationaux.

Enfin, l’EPJT permettra aux futurs étudiants de son master de bénéficier d’enseignements spécifiques et d’expériences particulièrement enrichissantes grâce à ses contacts privilégiés avec l’organisation des Assises du journalisme de Tours, événement national qui rassemble chaque année, pendant quatre jours, l’ensemble des acteurs de la profession dans la capitale tourangelle.

Les modalités et le calendrier pour être candidat à ce master seront mis en ligne début janvier 2018. Des annales des épreuves écrites d’admission seront également bientôt disponibles.