L’EPJT

Une école de journalisme reconnue

L’École publique de journalisme de Tours (EPJT) est l’une des 14 écoles en France dont les cursus en journalisme sont reconnus par la profession. L’habilitation professionnelle a été obtenue en 1981. Mais c’est depuis 1968 que l’école forme avec succès des journalistes rigoureux, enthousiastes et conscients de leurs responsabilités éthiques et sociales, aussi bien pour la presse écrite, la radio, la télévision que les sites d’informations en ligne.

Pendant cinquante ans, l’EPJT a formé des journalistes à un niveau post-bac (DUT puis licence professionnelle). Elle modifie son offre de formation en 2018, avec la création d’un master de journalisme et, corolaire, l’arrêt du DUT et de la licence professionnelle. L’objectif de cette nouvelle offre est triple : renforcer l’employabilité des étudiants vis-à-vis des médias appelés à les recruter,  répondre à leur volonté d’acquérir un niveau de formation à bac +5 et poursuivre ses efforts pour développer des enseignements particulièrement innovants, avec des modules (« Journalisme et Innovation », « fact-checking », etc.) qui ont déjà fait l’objet d’une reconnaissance de la part de nombreux médias et institutions (prix PEPS et Newstorm en 2017 par exemple).

Le master est rattaché à l’UFR Lettres et Langues de l’université de Tours. Les enseignements de l’EPJT continuent d’être dispensés au sein de l’IUT et restent accessibles au plus grand nombre, dans la mesure où leur coût ne dépasse pas les droits de scolarité universitaire (234 € par an pour un non boursier).

Enfin, l’EPJT permet à ses étudiants de bénéficier d’enseignements spécifiques et d’expériences particulièrement enrichissantes grâce à ses contacts privilégiés avec l’organisation des Assises du journalisme de Tours, événement national qui rassemble chaque année, en mars, pendant quatre jours, l’ensemble des acteurs de la profession dans la capitale tourangelle.

Dispensées au cœur de l’Université et de l’IUT de Tours, les formations de l’EPJT bénéficient d’un double label :

  • celui du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • celui de la Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes (CPNEJ).

Par ailleurs, l’EPJT siège au sein de la Conférence des écoles de journalisme (CEJ).

Une pédagogie exigeante

Le savoir-faire pédagogique reconnu de l’EPJT s’appuie sur :

  • de solides enseignements théoriques et académiques : l’EPJT fait en sorte que les journalistes qu’elle forme puissent bénéficier d’une culture générale approfondie en histoire, géopolitique, économie, droit, sociologie, sciences politiques, langues étrangères, sciences de l’information et de la communication, etc.
  • de nombreuses réalisations pratiques : l’EPJT accorde une large place à la mise en situation professionnelle de ses étudiants-journalistes, qui, tout au long de leur cursus sont amenés à produire, sous la direction de l’équipe pédagogique, des reportages, dossiers, enquêtes, journaux et magazines écoles pour l’ensemble des supports (presse écrite, radio, télévision, web), toute production faisant l’objet d’une réflexion sur l’éthique et la déontologie propres à l’exercice journalistique.

  • des stages réguliers : l’EPJT entretient des liens étroits avec la plupart des médias francophones, en France où à l’étranger, permettant ainsi à ses étudiants-journalistes de compléter leur formation sur le terrain, dans les meilleures conditions, grâce à un encadrement personnalisé (presse quotidienne nationale et régionale, presse hebdomadaire régionale, presse magazine, service public de l’audiovisuel, radios privées nationales et régionales, télévisions nationales et locales, rédaction web de médias traditionnels et de « pure players »…)
  • une attention particulière à l’éthique : la Constitution française, garantit le droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste. Cela confère une responsabilité particulière aux journalistes, qui se doivent de mettre en œuvre des principes et des règles éthiques qui les engagent et auxquelles l’EPJT sensibilise les étudiants-journalistes. Tous apprennent que le journalisme consiste à rechercher, vérifier, situer dans son contexte, hiérarchiser, mettre en forme, commenter et publier une information de qualité.

L’EPJT s’engage en outre à proposer à chacun de ses étudiants-journalistes un suivi personnalisé tout au long de son cursus. Chaque promotion comporte à cet effet un maximum de 36 étudiants.

Des liens étroits avec le monde professionnel

L’EPJT fait en sorte que les étudiants-journalistes accèdent, tout au long de leur cursus, aux outils indispensables à la meilleure insertion professionnelle possible. L’école s’emploie également à tisser des liens étroits avec les principaux acteurs du monde professionnel, en particulier les groupes de presse susceptibles d’accueillir les étudiants-journalistes en stage, puis de les recruter. Ces liens sont régulièrement entretenus grâce à des partenariats multiples avec les médias – par exemple sur des projets éditoriaux ou des productions communes – ainsi qu’à des interventions des nombreux professionnels au sein même des murs de l’EPJT.

Chaque année, d’ailleurs, de nombreux groupes et supports de presse font la preuve de leur attachement à l’enseignement de qualité à l’EPJT en soutenant financièrement ses actions, notamment via la taxe d’apprentissage.

Enfin, l’EPJT se montre particulièrement attentif aux observations des représentants des principaux syndicats des dirigeants et salariés de la presse, formulées lors des comités paritaires organisés deux fois par an par l’école.

C’est ainsi que l’EPJT obtient un taux d’insertion professionnelle très satisfaisant pour ses étudiants.

De solides moyens humains et matériels

L’EPJT fonde depuis toujours ses enseignements sur des moyens humains et matériels qui permettent à ses étudiants-journalistes d’anticiper au mieux les réalités du monde du travail. Ces moyens sont sans cesse adaptés, afin d’anticiper l’évolution accélérée des pratiques journalistiques. Ils comprennent :

  • un corps enseignant qui propose une complémentarité entre universitaires et professionnels des médias : des enseignants et enseignants-chercheurs dispensent les cours des matières académiques ; des enseignants-chercheurs, également journalistes, mettent leur expérience professionnelle et leurs objets de recherche au service des enseignements professionnalisants ; des journalistes professionnels, tous reconnus dans leur domaine de compétences, encadrent des enseignements pratiques.
  • un équipement matériel équivalent à celui des rédactions : comme le constatent les partenaires institutionnels et professionnels de l’EPJT, l’adéquation entre le matériel utilisé au quotidien par les médias et celui qui sert à former les étudiants-journalistes est un gage de qualité des formations ; c’est notamment le cas avec les trois salles informatiques de l’EPJT, les abonnements aux fils texte et photo de l’AFP, un studio radio, un plateau télé multi-caméras, des salles multimédias, une rédaction mobile,etc.

Une équipe de recherche en sciences de l’information et de la communication

Les enseignements du master s’appuient également sur les travaux menés au sein de l’équipe PRIM (Pratiques et Ressources de l’Information et des Médiations). Cette équipe de recherche travaille autour de deux axes :

  • Pratiques et identités professionnelles des acteurs de l’information et de la communication » qui étudie le journalisme et ses acteurs, les médias (radio, tv, notamment) ; la production de l’information et de la connaissance professionnelle ;
  • « Médiations numériques & médiatisation » qui étudie entre autres les médiations numériques aux prises avec des phénomènes culturels (identitaires, et notamment religieux) et les processus de médiatisation.