Deux manières de penser l’agriculture

Aujourd’hui en France, pour faire face à la crise de l’agriculture en général et de l’élevage en particulier, deux logiques ont fait surface. D’une part, une production visant à augmenter les rendements grâce à des nouvelles technologies : c’est le cas de la ferme de la famille Fardouet. D’autre part, certains agriculteurs, comme Temanuata Girard, privilégient des méthodes traditionnelles mais moins productives.

Les premiers s’assurent une qualité de vie que les éleveurs connaissent assez peu. Mais si les seconds paraissent archaïques, leur méthodes semblent gage d’une certaine qualité alimentaire qui rassure les consommateurs. Ils sont également vus comme les derniers remparts face à une technologie à tout crin vu qui inquiète.

Medhi CASAURANG-VERGEZ et Naïla DERROISNÉ

La suite de notre enquête

Un robot au cœur de la ferme

Temanuata Girard défend son pré carré